L’hydrologie

L’hydrologie

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’hydrologie. Une technique qui m’est particulièrement chère car j’aime l’eau, ceci peut-être parce que mon ascendant est un signe d’eau !
J’aime l’action que l’eau a sur mon corps qui répond merveilleusement bien à ses bienfaits. Cette technique peut être utilisée par tout le monde. Elle permet surtout de prendre le temps de s’occuper de soi. C’est un vrai temps de pause, comme toute technique d’hygiénisme. C’est ce que j’affectionne particulièrement dans cet art de vivre : permettre aux gens de s’occuper d’eux d’une autre façon, de retrouver le lien avec leur corps et le cœur, d’être à l’écoute de leurs besoins.

Ce matin par exemple, je me sentais fatiguée, lasse. J’avais les jambes lourdes. Je prenais ma douche et j’ai voulu passer de l’eau froide sur mes jambes. J’ai ressenti le besoin d’un jet plus fort, puis plus froid avant de terminer sur une affusion à chaud. Et voilà, très simple et efficace. Les lourdeurs se sont évanouies. Je me sens en vitalité, légère et prête à passer à l’action. Tout ceci grâce à une simple douche, prise en conscience, pour faire du bien à mon corps.

Partons dans le merveilleux univers de l’hydrologie.

Qu’est ce que l’hydrologie ? Comment utilise-t-on cette technique et quels sont ses bienfaits ?

L’hydrologie est l’une des quatre techniques majeures de la naturopathie avec la bromologie, la biokinésie, et la psychologie [1]. L’hydrologie existe depuis plus de 3000 ans avant J.C. C’est une technique ancestrale qui a été affinée avec le temps.

Plus récemment, ceux qui ont vraiment permis l’évolution de cette technique sont :

  • Le Dr. SALMANOFF, médecin qui a marqué la médecine hygiénique, a créé la capillarothérapie, une méthode qui agit sur les capillaires (micro vaisseaux sanguins) à partir de l’eau. Il utilisait un vocabulaire de plombier pour définir la santé : « De bons liquides et une bonne tuyauterie et tout ira bien  ».
  • Vincent PRIESSNITZ, le pionnier de la balnéothérapie, le Curé KNEIPP (1821-1897), et l’hygiéniste Louis KHUNE.

L’hydrologie est la science de l’eau. En hygiénisme, l’eau est utilisée pour son rôle sur le corps par voie externe et interne. Elle a un réel pouvoir sur notre organisme : par son action elle permet de favoriser la circulation des fluides du corps qui sont nos humeurs (sang, lymphe, intra et extra cellulaire). Notre organisme est constitué à 70% de liquides, d’où l’intérêt de les aider à cheminer. Le sang se déplace à 2400 litres pour 24h alors que la lymphe circule beaucoup plus lentement, de 2 à 4 litres pour 24h. Élément d’autant plus important qu’elle est largement majoritaire proportionnellement aux autres liquides de notre organisme. La lymphe constitue le pont entre nos liquides extra-cellulaires et le sang : elle nourrit nos cellules et évacue les déchets métaboliques des cellules. Nous avons donc tout intérêt de soutenir la lymphe dans ses déplacements. Nos humeurs ont un rôle essentiel pour transporter les déchets métaboliques, véhiculer les nutriments et l’oxygène.

Elle permet également de stimuler les émonctoires :

  • La peau avec la transpiration,
  • Les poumons avec les échanges gazeux,
  • Les intestins avec l’eau contenue à l’intérieur et dans les selles,
  • Les reins avec la filtration du sang et la fabrication des urines.

L’hydrologie est donc une technique majeure de l’hygiénisme de la santé préventive. Pour la pratiquer, il est important de ne pas être en sous vitalité au risque d’obtenir un effet contraire à celui désiré. En effet, certaines techniques en hydrologie peuvent épuiser certains organismes fragilisés plutôt que de les vitaliser.

Comment l’utilise-t-on ?

L’eau s’utilise par voie externe et par voie interne. Il faut choisir la température en fonction de ce que vous souhaitez faire. Chaque température a sa fonction :

  • Le chaud attire les liquides vers l’organe ou la zone choisie et apaise le système nerveux. L’eau chaude est désintoxiquante, d’où l’utilité de boire une tasse d’eau tiède le matin, au réveil, pour finir le nettoyage opéré pendant la nuit. Elle provoque une vasodilatation (dilatation des vaisseaux) et attire les toxines vers un organe ou une zone pour qu’elles soient retraitées. La vasodilatation des vaisseaux facilite l’acheminement du sang vers les organes concernés.
    Par exemple, en posant une bouillotte sur le foie, quand vous êtes dérangé dans votre digestion, vous favorisez la dilatation des vaisseaux sanguins et vous augmentez la capacité du foie à traiter les déchets et à les diriger vers d’autres organes tels que les reins et les intestins pour leur élimination. D’autre part, vous aidez les toxines à être acheminées vers le foie en dilatant les vaisseaux.
    L’eau chaude permet d’augmenter la température du corps, de solliciter les glandes sébacées et sudoripares qui vont conduire à la transpiration et faciliter l’élimination des cristaux et des colles (déchets issus de la digestion).

Les températures :
Température modérée : 37°
Température hypercalorique : 39,5° à 40°

  • Le froid repousse/chasse les toxines d’un organe ou d’une zone, il stimule le système glandulaire, revitalisante, amène une vasorestriction (diminution des vaisseaux). C’est une force centripète qui chasse les toxines vers l’extérieur.
    Un conseil : appliquer le froid de façon graduelle, baisser petit à petit la température.
    Température froide : 15° à 17°
    Température très froide : 0° à 7°
    Le rafraîchissement se fait sur corps chaud et de courte durée. Plus l’eau sera froide, plus vous devrez raccourcir la durée.

En fonction de votre tempérament [2], vous n’appliquerez pas la même température. Par exemple, pour un tempérament nerveux, de type cérébral notamment, il est recommandé de procéder graduellement, par petites applications : marcher pieds nus à l’intérieur puis à l’extérieur, sur l’herbe mouillée, puis pratiquer les affusions locales, puis générales et de courte durée. Un tempérament neuro-arthritique aura toujours besoin d’avoir un corps chaud au préalable et de finir sur du chaud, au moins au départ. L’important est d’être à l’écoute de son ressenti.

Bien utilisée, l’hydrologie équilibre nos deux systèmes : nerveux et glandulaire.

Sous quelle forme ?

Bain complet, douche écossaise, affusion, douche rectale, lavage (nez, intestins, vagin, colon, vessie, yeux), bain partiel (de bras, de pieds, de siège), bain dérivatif, cataplasme, compresse, enveloppement, pieds nus dans l’herbe, sauna, hammam, bain bouillonnant.

Les bienfaits de l’hydrologie

L’hydrologie permet de renforcer le système immunitaire. Elle harmonise le système nerveux et glandulaire, tonifie le corps en le rendant plus dense, favorise l’élimination des toxines. Cette technique permet également d’améliorer le sommeil. Elle a une action sur le renouvellement de nos énergies en facilitant l’évacuation des énergies usées et aide à leurs recharges. Par ce biais, elle renforce notre énergie vitale et met notre corps en vitalité (capacité de capter la vie, les ions négatifs).
Une meilleure circulation des fluides (liquides et énergétiques) augmentent nos capacités cérébrales avec une lucidité plus accrue, une mémoire plus performante.

Nous pouvons constater que l’hydrologie agit sur nos trois corps : corps physique, mental et énergétique et permet de contribuer à retrouver santé, beauté et vitalité.

Comme vous avez pu le constater l’hydrologie agit sur de nombreuses sphères et ceci de façon douce et physiologique. À nous de savoir l’utiliser à bon escient et d’être suffisamment à l’écoute de nos ressentis pour aller vers ce qui nous fait du bien. Je ne cesserai de le répéter : vous seul savez ce qui est bon pour vous. Allez vers la technique qui vous attire, votre corps ne pourra que vous en remercier.

Sophie Roullet, naturopathe, praticienne de santé et de bien-être.
co-fondatrice de Happyblue

Lexique

  • Affusion : laisser un filet d’eau (froid ou chaud) couler sur la zone concernée ou le corps. L’idéal est de ne pas se sécher après l’affusion, soit s’habiller en suivant et faire de l’exercice pour se réchauffer ou se mettre au lit en cas de maladie.
  • Cristaux :
  • Colles :
  • Balnéothérapie : une branche de l’hydrologie, c’est l’immersion complète ou partielle du corps.

Je serai ravie de vous accompagner dans un choix adapté à l’utilisation de cette technique.
Contactez-moi à l’adresse suivante : happybluegirls2@gmail.com

[1Pour information, Les 10 techniques de la naturopathie sont abordées dans Happyblue magazine #1

[2notion vue dans Happyblue magazine #2